Claude Duplessis



Planifier une nuit d’observation en 60 minutes !

Couronner de succès une soirée d’observation, cela débute toujours quelques heures avant, voire quelques jours ou quelques semaines avant le moment venu. Au Québec, les conditions d’observation sont difficiles et les nuits dégagées sont rares. Alors, il faut être bien préparé lorsqu’à la dernière minute, surviennent des conditions favorables. En plus, sur le terrain, vaut mieux savoir ce qu’on veut que chercher quoi traquer dans le ciel !

Nous verrons comment bâtir une soirée, comment la structurer pour qu’elle soit plaisante et remplie de découvertes célestes.




Biographie




Aujourd’hui animateur à l’Astrolab du Mont-Mégantic, Claude Duplessis observe le ciel depuis plus de 40 ans. Très connu de tous les astronomes amateurs, il adore partager sa passion, notamment dans la première Réserve de ciel étoilé au monde.

Pendant 10 ans, il a réalisé ses observations à la réserve faunique La Vérendrye. Ce ciel si noir permet de percevoir l’ombre projetée par la Voie lactée, la lumière zodiacale, pratiquement à l’année… de quoi s’amuser grandement avec un télescope de 460 mm (18 pouces) de diamètre. Un autre de ses terrains de jeu est le sommet du mont Mégantic. En 20 ans, ses sorties dans ses deux sites ont dû passer le cap des 200.

Très prolifique, Claude Duplessis a créé la revue électronique L’Observateur (2003-2011), le ROC (2002-2011), le Prix Observateur (2003-), Dans le ciel ce soir (2013-) et le document Les planètes (2010). Son livre Parcourir le ciel (2012) s’adresse aux utilisateurs de jumelles et de petits télescopes et le document Les amas globulaires (2014) incite à découvrir ces magnifiques objets. Au fil des années, il a donné plus de 40 conférences.