Louise Ouellette et Pierre Lacombe



L’astronomie en musique

Les sources d'inspiration des artistes sont multiples et la voûte céleste avec ses nombreux luminaires se retrouve souvent représentée ou utilisée par ceux-ci. Les musiciens et les compositeurs ne sont pas en reste, car des termes empruntés aux noms d’objets du ciel sont abondamment employés dans les titres de leurs pièces tout autant que dans les paroles de leurs chansons.

Tel un astronome disc-jockey, les participants seront invités à explorer par le jeu comment l'astronomie a influencé ces artistes. Un jeu musical qui transportera les participants dans le temps et l'espace !




Biographie




Louise Ouellette s’intéresse à l’astronomie depuis sa tendre enfance. Pendant l’Expo 67, des visites fréquentes dans les « pavillons thématiques » où il est largement question d’astronomie et d’exploration spatiale seront déterminantes dans la poursuite de son élan vers cette science. Par la suite, elle assiste souvent aux spectacles offerts au Planétarium de Montréal. Elle adhère à la SAPM en 2000, participe à tous les ateliers et à tous les camps et s’implique dans son conseil d’administration dès 2001. Elle fait de l’animation lors d’évènements publics organisés conjointement par le Planétarium et la SAPM, lors du Festival d’astronomie populaire du Mont-Mégantic, à Tremblant sous les étoiles et dans d’autres clubs. Son implication à la FAAQ commence en 2007. Elle revient au CA de la SAPM de 2013 à 2015. Elle occupe le poste de présidente du conseil d’administration de la FAAQ depuis mars 2015.




Pierre Lacombe s’intéresse à l’astronomie surtout lors de son baccalauréat en physique à l’Université de Montréal qu’il termine en 1979. Profitant de l’inauguration récente de l’Observatoire astronomique du Mont-Mégantic, il s’inscrit à la maîtrise en astronomie. Il s’intéresse alors aux étoiles de type naine blanche et profite de ses travaux pour observer, non seulement au Mont-Mégantic, mais aussi au Mont Wilson, à Kitt Peak et à Hawaii. Il obtient son diplôme de maîtrise en 1981.

En 1988, il devient directeur du Planétarium de Montréal. Pierre Lacombe s’est spécialisé depuis quelques années dans les domaines de l’histoire de l’astronomie et des météorites. Il a écrit de nombreux articles de vulgarisation en astronomie et présenté de nombreuses conférences. Il est membre de nombreuses sociétés scientifiques et s’implique toujours activement auprès des groupes d’astronomes amateurs et des organismes de culture scientifique et technique du Québec.